Je suis une auteure!

 

Writer 605764 1920

       Bonjour à tous, contente de vous revoir! Cela fait un bon bout de temps que je suis partie en escapade sans laisser d’adresse. Hum un titre de roman. «Escapade sans laisser d’adresse». Mais ce n’est pas ce que j’écrirai aujourd’hui!

      Ma retraite a été des plus enrichissantes. Quand on arrive à la demie de cent ans, plusieurs d’entre nous veulent changer complètement de carrière. C’est exactement ce que j’ai vécu. La ménopause qui s’installe pour la femme. Les hommes, le moineau qui se repose! (Grand sourire) c’est la réalité, ou presque. L’arrivée de la moitié du siècle est souvent pour tous un grand questionnement de vie. Pour ma part, ayant enseigné pendant plus de 30 ans dans des domaines différents (des arts à la physique quantique), j’ai décidé de faire profiter la jeunesse de mes expériences de vie. Mon meilleur moyen d’atteindre mon objectif était de passer par l’écriture.

 

      J’ai donc pris la décision, il y a une année environ, d’écrire et de publier. Devenir auteur dans toute sa splendeur, sortir les textes du tiroir, qui jusque là était à l’abri des regards.

 

      L’an passé, pour connaître le métier réel d’auteur. Je me suis inscrite à une formation avec Anael Verdier. Et aujourd’hui après une année de travail acharné à me casser la tête, la relever, regarder en avant, faire des pas, reculer, avancer, reculer, sauter, danser. Je peux sincèrement affirmer que je suis devenue auteure.

 

      Pour ceux et celles qui vivent de leur plume, savent très bien qu’écrire pour être lu, signifient porter plusieurs casquettes qui ne sont pas évidentes à manier. Entre l’écriture de nos livres, il faut apprendre la préparation des outils de communication, le marketing, rechercher un lectorat, s’occuper de l’administration, etc.

      Dans les outils de communication qui est à mon sens très large, on doit savoir :
            – comment gérer un site ou un blogue, donc écrire des articles.
            – Connaître les mots plugging, tag, et compagnie.

      Si l’on veut se démarquer un peu on doit faire preuve de créativité. Cela demande un temps de réflexion, d’application et bien sûr d’essai-erreur!

 

      Ensuite, on doit créer des pages ou des comptes sur les réseaux sociaux. Facebook, Twitter et la belle panoplie! Avec ou sans photo, avec ou sans vidéo. Il y a énormément de réseaux sociaux différents. On doit faire des choix. Et pour la cerise sur le sundae! Il n’y a pas une page ou un compte qui fonctionne pareil, donc obligé de savoir les gérer toutes.

      Arrivent les programmes qui nous aident à :
            – économiser du temps
            – gérer nos pages de réseaux sociaux.

      Ah mais, encore, faut-il les connaître ces foutus programmes! On prend des formations à gauche, à droite pour aller un peu plus vite… mais au bout du compte, on s’aperçoit, comme diraient si bien mes amies :

Coryne — j’ai passé une nuit d’enfer à me tirer les cheveux sur mon blogue. 
Fanny, les yeux cernés en mode «J’EN PEUX PLUS!»

Et tous en chœur, on crierait haut et fort : 
      – Aujourd’hui on passe en mode déchéance pour trouver la meilleure solution à tous nos problèmes... «ON PROCRASTINE!

 

      Moi, qui étais un dinosaure en informatique, c’est devenu périlleux. Je me suis jetée là-dedans comme on se jette en bas d’une falaise… Vous entendez le sifflement de la descente? Le vent qui frappe mes oreilles? Moi je l’entends… Ah… Ah… Un filet… Ah merci un filet…. Sinon vous ne seriez pas en train de me lire!

 

      Vous savez, je ne pensais pas être obligée de porter les casquettes d’informaticien, de publicitaire, de comptable et j’en passe! C’est comme si j’étais devenue une athlète qui porte la casquette du joueur de baseball, étant la lanceuse, gardienne du premier but ou encore du marbre. Parfois, je fais même l’arbitre entre ma tête et mon cœur! Dans peu de temps, je pourrai dire que je suis une athlète des dessous d’auteur!

 

      Ensuite viennent les choix de publication, éditeur, autoédition, compte d’auteur. On devient aussi mêlé que de ne pas savoir quelle saveur de glace manger à la vue d’un comptoir rempli! Surtout les glaces italiennes! Je veux celle avec une autre saveur en son centre. (Sourire fendu jusqu’aux oreilles, je salive.)

 

      Donc en gros je n’étais pas partie en escapade très loin, mais très proche! Je me suis informée, instruite, formée, organisée, structurée, développée, équipée et orchestré tout cela dans l’ombre! Vous savez un peu comme le musicien qui compose ses propres chansons et ensuite vous l’entendez passer à la radio! Il y a eu un travail énorme avant de l’entendre sur les ondes.


      J’en suis aux portes de la publication. Il me reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour devenir une auteure chevronnée, mais aujourd’hui la porte devant moi est grande ouverte. C’est avec vous, mes amis, que je partage ce sentiment de gratitude à tous ceux et celles, qui sont passés sur ma route depuis une année, car vous avez contribué à ce qui va naître… Léa Mathis… Auteure!

 

      En terminant, je vous réserve une surprise, il y aura un nouveau personnage qui apparaîtra sur mon site, attention, préparez-vous, elle arrive! Et croyez-moi, elle n’a pas froid aux yeux!

Png 300x120 1

 

Commentaires (5)

leamathis
C'était que du plaisir cette rencontre! Merci à toi!
eric
Bravo pour cette présentation Léa !
C'est un très bon résumé de notre condition d'auteur indé, elle est à la fois tendre, juste et drôle.
Bonne continuation et à bientôt !
Et merci d'être entrée en contact avec moi ce soir.
Eric
Coryne
Mais c'est complètement ça !!!
Tomber, se relever, avancer encore.
Un marathon aux multiples épreuves.

Beau parcours
Antoinette
  • 4. Antoinette | 25/02/2017
Oh oui!
Je me reconnais bien là.
On sent bien ton cheminement.
J'ai hâte de connaître la suite!!!
bikc
  • 5. bikc | 22/02/2017
Bravo marie lêa!!!! Je suis heureuse pour toi et aussi de te retrouver

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau