Léa Mathis, auteure

Devenir autonome 1

Devenir Autonome

Quelle bonne nouvelle!  Je suis arrivé à m’organiser pour vous rendre un article toutes les semaines.

— Est-ce que j’ai des choses à communiquer?
— Bien sûr que si!
— À toutes les semaines?
— Encore, oui, pour la réponse! 
— Est-ce que j’ai autant de choses à dire?
— J’ai autant de choses à dire que les passions qui font partie de ma vie.  

Qui suis-je pour avoir autant à partager avec vous en une phrase?
— En une phrase hum…, je dirai un mot « Autentique », mais je vous invite à lire
LÉA MATHIS pour en connaître davantage.

Maintenant que les présentations sont passées, je me permets, maintenant de vous tutoyer.     Voilà c’est précisé… continuons!

LE CHOIX

La direction que je vais prendre dans mes articles, c’est parler de sujets qui me passionnent au quotidien.  Le quotidien est là, afin de cueillir les petits bonheurs, pour que la vie soit plus agréable.  Parce que oui la vie est difficile!  On arrête de se cacher la tête dans le sable, nous ne sommes pas des autruches! 

Quand on sait que la vie quotidienne est difficile, que ce soit parce que nous vivons dans une société où la performance est de mise, ou qu’elle voudrait que l’on « entre dans un moule prédéfini ».  Pourquoi?  Mieux nous contrôler?  Vient alors à nous un choix.
A.  Je choisis de rester dans une vie de victime. 
B.  Je choisis d’être heureux.

Si tu as choisi la réponse A.  Tu vas développer la maladie du « Stakose ».  Tu la connais cette maladie? Stakose de ceci ou de cela que je ne peux pas faire ceci ou cela.  Stakose de lui ou elle que je suis dans cet état.  Stakose du gouvernement que…  Etc.

— C’est quoi le Stakose?
— Une très belle maladie.
— Son but?
— Se déresponsabilisé en tant humain, et de trouver une autre personne pour porter le chapeau à sa place.

Ce n’est pas le meilleur choix, mais si c’est le tien je le respecte, mais tu ne trouveras rien sur mon site pour toi!  

Si tu as choisi la réponse B, cela veut dire que l’on continue ensemble!  Choisir d’être heureux, comporte des actions de mises en application. Car le bonheur n’arrive pas par un beau matin ensoleillé et cogné à ta porte.  On doit le cultiver, pas une fois par mois, mais au quotidien, je dirais même à toutes les minutes.  Le bonheur est un choix! Et pour y avoir accès, on se doit de « Devenir autonome », et ce, dans tous les domaines de notre vie.

SE RESPONSABILISÉ

Pour devenir autonome, la première étape est de se prendre en charge, se responsabiliser dans ses propres choix de vie. Savoir dire non quand c’est le temps, et savoir dire oui quand on a vraiment envie. Il est bien d’être informé quand on veut devenir autonome de soi. Ce qui nous laisse le choix justement de dire oui ou non à n’importe quoi et surtout n’importe qui. Devenir autonome c’est connaître les avenues qui s’offrent à nous comme :

— Gérer ses émotions pour mieux répondre à des imprévus.

— Écouter son intuition.

— Prendre soin de son appartement ou de sa maison pour une meilleure circulation d’énergie.

— Apprendre a relaxé son corps physique, émotionnel, spirituel.

— Connaître des plantes, des huiles essentielles de bases pour des soins personnels.

— Connaître des techniques d’autoguérison.

— Savoir faire des demandes à l’Univers.

 

Ceci, est seulement un petit aperçu, de ce que je vois en grand pour devenir autonome de son corps, son esprit et de son âme. Dans ma vie, j’ai eu des choix difficiles à faire, comme toi aussi, j’imagine. Mais, d’avoir été autonome de mes pensées et de mon Être entier m’a permis de mieux gérer les situations de stress et de faire les choix dont j’avais réellement besoin et au moment opportun. Les pensées que nous avons en soi viennent de partout. De nos parents, de nos enseignants, de la société, etc. On se doit d’apprendre à se défaire de certaines cristallisations pour devenir vraiment l’Être que nous sommes. À chacun sa différence et soyons heureux d’être différents.

Voici une chanson qui traduit bien, de suivre sa propre route.

 

PETITS BONHEURS

Notre quotidien est le seul endroit où l’on peut apprendre à se défaire de ce qui ne nous appartient pas. Il est aussi le seul endroit où l’on peut cueillir les petits bonheurs pour que notre vie soit plus agréable.  Si notre vie est remplie de petits bonheurs, les événements qui viennent entacher notre journée deviennent moins gros, moins apparents.  Dans un quotidien, il y a beaucoup d’embûches auxquels nous devons faire face. Pour y remédier, on doit cultiver les choses simples. 

— Qu’est-ce qu’une chose simple?
— Pour moi, c’est avoir appris à retenir le temps! (Tu ne t’attendais pas à cela) 
— Comment fait-on cela?
— C’est de vivre ici maintenant.
— Wow… facile à dire, mais à mettre en pratique?

 

LE TEMPS

« Vivre le moment présent » on entend et nous l’explique partout.  À toutes les sauces! Au goût du jour, ou de l’auteur, dans l’ego, dans l’amour.  Mais personne n’a parlé de « savoir retenir le temps ».  Pourquoi penses-tu que ce sujet précis est d’actualité depuis un bon bout de temps ? Beaucoup essaie, mais n’y arrive pas. Parce que nulle part je n’ai lu la clef pour y arriver.   Parce qu’il faut savoir retenir le temps. 

— Oui, oui, tu as bien lu!
— Je le redis :  « Savoir retenir le temps »

Le temps celui qui fait tic-tac, celui qui nous essouffle du stress au quotidien, celui que nous voyons défiler quand on atteint la cinquantaine, celui que nous manquons… etc.  Je me souviens quand dans les années 90, on avait l’impression qu’il était plus long. On avait le temps de faire les choses, aujourd’hui depuis les années 2000 nous sommes encore plus équipés avec des technologies et le temps semble passé comme un coup de vent.  Pourquoi ressent-on cette différence? Il n’est pourtant pas différent d’il y a 10, 20 ou 30 ans.  Bien sûr que si! Il est différent maintenant!  Le temps est énergie, l’énergie a changé donc le temps aussi.  L’évolution terrestre a changé et on se doit de le comprendre pour pouvoir le retenir et le vivre pleinement!

ATELIER

Le comprendre ne se fait pas du jour au lendemain. On doit devenir autonome de nous-mêmes pour bien saisir comment le temps fonctionne. C’est la base, cette raison précise à donner naissance à l’idée suivante :

— Quoi?

— Mettre en œuvre des ateliers pour devenir autonome dans tous les domaines de nos vies.

— Qui?

— Pour toi qui as envie de devenir réellement autonome au quotidien.

— Où?

— Sur le web.

— Quand?

— Bientôt

— Comment?

— Une grande bibliothèque où seront ajoutés des ateliers toutes les semaines.

— Combien?

— Tous pourront en profiter, petits où grands budgets!

— Pourquoi?

— L’important est de partager mes connaissances pour défaire le cercle vicieux d’une société devenu des robots.

J’ai pris la décision d’assumer mes pensées, mes passions, mes opinions sur des sujets qui sont tabou ou que l’on doit chuchotées pour ne pas se faire regarder avec « des gros yeux ». Derrière mon écran les gros yeux je ne les vois pas, mais surtout dans la réalité je ne me suis jamais caché pour dire ce que je pense. Ensuite, les gens font ce qu’ils veulent, je ne suis pas du genre à vouloir faire changer les autres d’idée, je n’ai pas de temps à perdre avec ce côté malsain (oui je trouve que c’est malsain) de ne pas laisser les autres « Être », et « Faire », leurs propres expériences de vie et surtout d’assumer leurs propres choix de vie.

Tout est un choix de la couleur que l’on met sur les murs de son appartement jusqu’aux moindres pensées qui surgissent dans notre esprit. À chacun de faire les choix qui lui convient, mais pour faire des choix nous devons avoir des options. C’est ce que je vais vous offrir avec la bibliothèque de formation.

MA VISION

Ma vision est assez simple. Regarder l’image du départ, le petit garçon en train de lancer des cailloux. Visualiser... un caillou lancé dans l’eau. Il émet des ondes circulaires de plus en plus grandes jusqu’à atteindre la bordure. L’eau est emprisonnée, mais les vibrations continuent sur les terres.  

Le caillou étant : la prise de décision.
Lancer le caillou étant : l’action posée.
Les ondes circulaires étant : la transmission de l’information
L’agrandissement des ronds de l’eau étant : l’observation   
La bordure étant : l’obstacle
Vibration qui continue sur les terres étant : le résultat du grand tout!

Je vous laisse méditer là-dessus et je vous donne rendez-vous mercredi prochain!

Png 300x120 1

#Société # Développement personnel #Émotions #Moment Présent #Formation

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • bikx
    • 1. bikx Le 07/06/2017
    Synchronicité ton article tombe le jour où je décide de guérir de la stakose hâte de lire la suite et merci pour ton beau message...vivement les ateliers bisous et belle journée Vanessa
  • leamathis
    Oui il existe des bons remède pour ça ha! ha!
  • Gina
    • 3. Gina Le 07/06/2017
    Wow! Beau texte, sa pique notre curiosité j'ai hâte de voir la suite. Merci et a bientôt
  • leamathis
    Ce qui vous attend?
    Que des surprises :)
  • Joanne
    • 5. Joanne Le 07/06/2017
    Je suis fiere de toi ! Je choisis ton plan B. Pas facile comme tu dit car c'est tres facile to blame "stakose" de toi. Je me prend en main en esperant de retrouver myself. Love you
  • leamathis
    Thank you Joanne, look in front of you, believe in you. Feel the earth under your feet support you and advance! But mostly trusting because the Universe does not like the void! Love you xxx
  • Antoinette
    Bravo Léa.
    Quel courage. Tu mets tes projets à exécution. Bravo pour ça
  • leamathis
    Merci Antoinette! Oui l'aventure est commencé!
  • Claire
    • 9. Claire Le 16/09/2017
    Quel belle article pour se remettre en question, bravo Léa!
    Fini le Stakose, ha ha j'ai de la terre à faire vibrer, ça tombe bien j'ai un caillou dans ma poche... bien que je ne suis rousse qu'à moitié lol
    Bonne continuation!
    Claire alias Free
  • leamathis
    Merci Claire, c'est gentil, j'aime bien tes métaphores...moi aussi rousse qu'à moitié, mais caractère bien trempé comme les écossais!

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau