Auteur ou Aspirant auteur?

Auteur ou aspirant auteur

 

 

C'est un départ!

Voilà!  Voili!  Voilou!  Voi…lààà

- J’arrive!  

- Aujourd’hui même!

  
J’arrive aujourd’hui remplie d’émotion et je les partage avec vous!  

C’est un départ, pour combien de temps?
— Dieu seul le sait et le yable s’en doute, dit souvent ma mère.

Il y a quelques jours, comme tous les dimanches, je recevais un CDD #104, CDD (Conseils Du Dimanche) d’Anaël Verdier.  Quand vous êtes inscrit sur son blogue https://ecrire.tv/  vous recevez les conseils du dimanche, qui se sont avérés précieux dans mon cas.  Mais ce dimanche précisément, une partie du texte m’a secoué.

J’ai lu ceci:

“La première différence entre un aspirant auteur et un auteur, c’est que le second commence, même s’il ne sait pas où il va. 

N’attendez pas d’être prêt, parce que vous ne le serez jamais.  Vous pouvez travailler le terrain de façon à favoriser l’émergence d’idées pertinentes, mais l’écriture créative est - par essence - imprévisible. 

Alors, commencez, tout simplement.  Vous améliorerez au fil du temps”.

 

En lisant cette partie de texte, je me suis posé la question suivante: À quel genre d’auteur je fais ou j’ai envie de faire partie?  Le premier ou le second? J’ai répondu clairement: 
— Le second
Et là on peut lire “N’attendez pas d’être prêt, parce que vous ne le serez jamais…
Il nous met un bon coup de pied au cul

Alors là, ça fait réfléchir!

Et il ajoute à tout cela “imprévisible”

Il faut sauter

J’ai fermé ce courriel et je suis allé me coucher en pensant longuement à mon parcours depuis 1 an et demi avec lui. J’essaie par plusieurs moyens de tout comprendre pour bien faire les choses en écriture. Mais ce n’est pas l’écriture qui me fait défaut, c’est tout ce qu’il y a autour!  Je ne me sens pas prêt, j’ai l’impression de ne pas tout comprendre, il me manque des pièces du puzzle en tant qu’auteur!  

Donc ma première réaction a été:
—  OK, c’est maintenant que tu te jettes à l’eau, qu’elle soit froide ou chaude SAUTE! 

Et je me suis rappelé:

— Léa, tu as déjà eu cette habitude, mais tu l’as seulement oublié. Rappelle-toi les matins d’entraînement dans ta jeunesse où la natation faisait partie intégrante de ta vie.  L’eau froide ou chaude, pas le choix, il fallait sauter.  

Vous êtes en ce moment témoins, en direct, de ce saut, on pourrait aller jusqu’à dire un “saut en parachute”  
— Oui, oui, toi qui es en train de lire, assiste à ce saut en direct, je dirais même plus: une chute libre! 

Vous savez ce saut ou rien n’existe, aucun bruit, tout est à créer!
 
— Je vais donc créer “par essence” et je serai “imprévisible”!! 

J’ai quand même les grandes lignes d’où je vais (je ne suis pas tordu à ce point).

Quel jour?

Ma réflexion a continué le jour suivant:  Trouver une journée pour publier mes articles sur mon blogue?  
 
Mais l’important aujourd’hui c’est de vous donner un rendez-vous.
Vous avez bien lu!

Pour répondre à la prochaine question, c’est:
— Ce sera le mercredi. 
— Pourquoi mercredi?

J’aurais pu choisir n’importe quel jour de la semaine, car chaque journée a son énergie propre, ses tendances propres, mais pour faire court dans cet article précis. Le mercredi est en référence à Mercure ma planète de prédilection étant née sous le signe de la vierge!  Pour le reste… plus tard.

Synchronicité

Après avoir choisi ma journée, il me restait une grosse bibitte (en Québécois: une chose qui me dérange énormément) mon “orthographe”      

Par synchronicité de la vie, j’ai visionné une vidéo sur les hémisphères du cerveau, pour me rendre compte que je fonctionne avec le côté droit au lieu du côté gauche. Tout en moi est intuitif.  Dans mon parcours j’ai dû apprendre à développer des astuces pour m’intégrer dans une société qui privilégie les manipulations mentales!  Quand on est intuitif comme je le suis, ça ne fonctionne pas, on voit derrière le tableau… 

Après le visionnement de cette vidéo que vous pouvez trouver ici: 


Certains souvenirs on refait surface.    
   

À 17 ans j’ai eu un professeur de Français “essaie”.  Bernard de Brien.  Il a eu cet éclair de génie de savoir que j’étais différente, de la façon dont mon cerveau fonctionne.(C’est maintenant que je m’en rends compte)  Il avait eu la gentillesse de me faire venir à son bureau et me demander s’il pouvait faire ma carte du ciel. À cette époque, j’étais enchanté, car déjà tourné vers les sciences ésotériques.  Lorsqu’il m’a rendu le résultat de ma carte, une des choses dont je me souviens, c’est que mes points forts étaient la psychologie, et tout ce qui touche à l’univers des mondes parallèles qui sont au-delà de la compréhension du mental.  Il me rassura en me disant: “Que j’étais née avec ça et que je devrais apprendre à vivre avec.”   À 17 ans, j’étais jeune, révolté, en pleine période de délinquance existentielle, mais surtout je ne croyais plus au monde des adultes! Ce prof me surnommait “Pierrot lunatique”ça veut tout dire! 

Plus tard sur ma route, vers l’âge de 24, 25 ans.  J’ai rencontré une femme de descendance amérindienne, du prénom de Josée.  Je lui partageais à cette époque, que je vivais un calvaire d’avoir beaucoup d’intuition. Les gens autour de moi me trouvaient “CHANCEUSE” d’avoir cette faculté.  C’était plutôt mon “Épée de Damoclès”. Elle m’a alors raconté que la plupart des gens travaillent fort sur soi pour avoir la moitié de ce que je peux ressentir intuitivement.  J’ai donc fait un cheminement personnel, pour arriver à canaliser toute cette énergie dont l’univers me faisait cadeau.  Elle m’a dirigé vers des sujets spécifiques pour que je puisse me développer le plus en équilibre possible.  Aujourd’hui, je peux la remercier du chemin qu’elle m’a montré avec seulement UNE conversation.  C’est ce qu’on appelle être au bon endroit au bon moment! 

T’sé (tu sais) quand tu entends des choses à ton égard du genre:

— Avec toute l’intelligence que tu as, tu aurais pu faire un super métier!
— Donne-moi la moitié de ton intelligence et je sais ce que je vais en faire!
— Tu es toujours dans la lune!
— Avec toutes les études que tu as, tu pourrais faire quelque chose de mieux! 

 Je pensais à ce moment-là, que j’avais trouvé la pièce manquante de mon puzzle personnel.   

(Juste ici j’ai mis mon article de côté quelques jours encore une fois je ne me sentais pas à l’aise de publier.  Pour m’apercevoir que je ne suis pas seulement une auteure! Ça, je le savais, mais de le dire “c’est une autre paire de manches” )  

La magie de la synchronicité a continué à faire son chemin.  Et j’ai vu une autre vidéo qui met un point final à ce que je devais conscientiser pour que cet article soit publié.
 

  

 

Yves Bonis m’a fait comprendre que je me dois d’être vraiment, qui je suis dans ma totalité.  Yves nous dit de raconter notre histoire.  D’être dans le vrai dans notre propre réalité de nos expériences de vie.  J’avais pris la décision depuis quelques années, de ne plus partager qui je suis tout en ayant mis mon mode de vie personnel en application.  Je suis resté cloîtré à appliquer seule mes connaissances.  Parfois les expériences du passé sont douloureuses.  Ressentir l’envie des autres de qui nous sommes et se laisser piétiner de ce que nous avons si durement construit.  Nous envoie dans un état de replie sur soi.  

Il est temps pour moi de redevenir le papillon que j’ai été et fixer mon attention sur ceux et celles qui ont envie d’avancer dans la conscience.

Atterrissage...

Comme conclusion, l’ombre sur mon tableau qui persiste au niveau des fautes de français.  Si vous saviez combien d’heures je passe avec des dictionnaires, Bescherelle, Antidote et tout ce qui peut se faire sur le web pour pouvoir me corriger.  Du simple article à mes grands textes. Il y a toujours des fautes qui restent collés à mes écrits.   

Il n’y a pas longtemps, j’ai fait la rencontre via le web d’une super belle personne.  Eric Costa, il est auteur en auto-édition.  À la fin de son livre, il y a un message sur la correction que j’ai trouvé tellement pertinent!  Je suis d’ailleurs, en train de lire son roman “Harem” qui a gagné le “Lauréat Jury Amazon Kindle” au salon du livre de Paris 2017.

https://lire.amazon.fr/kp/embed?asin=B01N12SOVD&preview=newtab&linkCode=kpe&ref_=cm_sw_r_kb_dp_U4Xlzb017YRN9

J’ai décidé d’atterrir de mon saut en parachute et de publier mes articles, en me disant qu’il y aurait sûrement une petite partie de la population assez gentille pour m’envoyer un courriel s’il trouve des fautes que je puisse en faire la correction au lieu de recevoir des commentaires désobligeants. 

— Eh bien oui, nous n’avons pas tous le même côté du cerveau qui fonctionne.  Et Dieu merci! Je peux enfin soufflé, me sentir moins oppressé de ce conflit intérieur sur mon orthographe.

Je me présente dans mon entier Léa Mathis, auteure, Coach et Formatrice en Transformation Alchimique! Et la surprise est que sur ce blogue vous aurez le droit à ceci:

Banniere lea sang tabou

Je serai là avec vous, sans tabou, pour partager mes connaissances dans plusieurs domaines. Je développerai plus dans mon prochain article. Mercredi prochain!  


À toi, qui auras une pensée désobligeante envers moi ou toutes autres personnes qui fait des fautes, en pensant que la personne en face n’est pas professionnelle, intelligence ou qu’elle n’est pas cultivée.  Viens parler avec moi de physique quantique, des mondes de l’invisible et tout ce que tu ne connais pas qui est au-delà de ta compréhension.  Je pourrais te les expliquer dans des termes simples et précis.

À toi, qui es dans le même cas que moi.  Reste comme tu es, profite de ce que la vie t’a offert comme cadeaux et trouve ta voie et vie pleinement chaque minute sans te soucier de ce que les autres pensent.  Il y aura toujours des personnes qui diront quelques choses!

Png 300x120 1

Commentaires (12)

leamathis
Merci Bikx pour ton commentaire!
vanes
  • 2. vanes | 05/06/2017
Ooh yeah, contente de te lire et ça y est tu as sauté !! Mon prof de peinture disait la même chose, on y va, se jeter a l'eau, c'est en forgeant qu'on devient forgeron...des bises marie lea
leamathis
Merci Jocelyne pour ton partage.
Le hasard n'existe pas, du moins c'est ce que je pense, c'est pour cela que je parle de synchronicité. Je pense que certaines personnes passe par plusieurs stades d'arts et que ses stades font partie intégrante de qui nous sommes dans sa totalité. Et on ne peux choisir l'une plus que l'autre, il faut trouver le moyen de les utiliser tous!
Jocelyne Duchesne
  • 4. Jocelyne Duchesne (site web) | 03/06/2017
Bonjour,
Merci pour ce partage qui me touche beaucoup. J'ai beaucoup de textes et de poésie déjà écrits et je ne me décide pas à en faire un tout pour publier. C'est le syndrome de l'imposteur. Je me suis tellement identifiée à l'artiste en arts visuels que j'ai de la difficulté à reconnaitre que mes écrits sont intéressants pour les autres.
Au plaisir de vous relire.
Merci
JOY-celine
leamathis
Merci Louis de ta visite et de ton commentaire.

Et je te souhaite beaucoup de publication, encore et encore!
Bonne journée!
Louis Pouliot
  • 6. Louis Pouliot | 02/06/2017
Koooool
Ton Article...!!
Porte à Réflexion, et inspire....!
Juste un Réflexion...;) L'orthographe....est un point qui m'as retenue longtemps et même aujourd'hui après quelques années de publication..eh bien Je suis en constante Apprentissage et progression....
Sans Fôtes.....lol

Passeurs D'images
leamathis
Merci pour tes encouragements Josy!
leamathis
Merci Gina pour ce partage de ton vécu, cela me touche!
Josy
  • 9. Josy | 01/06/2017
Super Léa , je suis contente qu'enfin tu te lances.

Les fautes d'orthographes ou accord grammatical, la langue française est une des langues les plus difficiles...

Moi aussi c'est un peu ma bête noire, et le fait de faire relire à d'autres permet parfois de corriger. Alors pas de soucis , écrit, pour que l'on puisse te lire....

A très bientôt...
GINA BÉLANGER
  • 10. GINA BÉLANGER | 01/06/2017
Marie Léa,

Merci pour ton partage!

Bravo pour ton courage, de te donner la permission de sauter, d'être authentique et d'aller dans ta direction. La synchronicité était au rendez vous pour ma part avec l'hémisphère droit.

Je connais le sujet, cependant jamais on la démontré de la sorte. J'ai eu 3 réponses en un.

Sur:
Pourquoi je dis toujours ''je ne suis pas intelligente'' or, je réussis plein de choses
Pourquoi je m'associe toujours avec des rationnels (pour moi ils sont très intelligents) ils expliquent mes idées et m'aident à les mettre en exécution et
Pourquoi je ne peux pas expliquer certaine décision ou résultat car pour moi c'est l'évidence même.

Mon défi présentement est de mettre mon intelligence de l'hémisphère droit dans mon cv car il est mon "savoir être"

merci Marie Léa et bonne continuité
xxx
leamathis
Merci MarieLou pour ce témoignage,

Je t'encourage fortement à reprendre ta plume pour mettre ce volcan en irruption!

Si tu as envie de partager tes écrits déjà publié n'hésite pas.

MarieLou
  • 12. MarieLou | 01/06/2017
Salut Léa!

Tu vois, d'oser partager tu as déja touché quelqu'une qui, tout comme toi, a l'écriture dans le sang et tout comme toi, n'ose pas se présenter en tant qu'auteure et ce même après avoir été publié.

Je n'ai rien publié, ni vraiment écrit depuis 2010 et pourtant tout bouillonne en dedans comme un volcan qui veut érupter. J'ai des force titaniques qui sont prisonnières et de t'avoir lu aujourd'hui, me fait réaliser que je ne suis pas seule. Que possiblement tous les auteures débutant ressente le même malaise.

Pour ce qui est des fautes, on a fait tous même après plusieurs révisions.

Bon courage mon amie et je sous-signe avec mon petit mot de signature personel à mes amis écrivains;

Much art & letters to you.
Nancy MariLou. xo♥

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau